Les chèvres perchées dans les arbres font partie du paysage entre Marrakech et Essaouira, au Maroc.

Impossible de les manquer, les chèvres perchées dans les arbres font partie du paysage entre Marrakech et Essaouira, au Maroc.

Mais leur présence cache en réalité des pratiques cruelles destinées à des fins touristiques et lucratives…

Des chèvres perchées dans les arbres… voilà une scène difficile à imaginer et à croire si vous n’avez jamais embarqué sur un vol Paris Marrakech.

C’est pourtant le paysage auquel on peut assister au bord de la route qui relie Marrakech à Essaouira. Derrière ce phénomène se cache en fait une énorme arnaque touristique et de la maltraitance animale.

Ces chèvres qui grimpent sur les arganiers pour se nourrir de leurs fruits (servant à la fabrication d’huile d’argan) sont utilisées à des fins touristiques par des agriculteurs peu scrupuleux et avides d’argent.

De nombreux touristes de passage sur cet axe au cours de leur voyage au Maroc s’arrêtent pour les photographier, faire des selfies en croyant à un phénomène tout simplement naturel. Alors que la réalité est tout autre…

Pour tirer profit de l’engouement des touristes pour ces bêtes placées telles des boules de Noël sur un sapin, des fermiers n’hésitent pas à envoyer des dizaines de chèvres dans ces arbres, sur lesquels elles passeront de longues heures sans eau et bien souvent en plein soleil.

Pendant qu’eux, sont tranquillement assis à l’ombre aux pieds des arbres et font payer les touristes pour les clichés qu’ils prennent avec leurs chèvres.

Alibabuy