L’UE a épinglé le CNRA, la TFM et la 2STV pour non respect de l’équité et de l’équilibre lors de la dernière présidentielle au Sénégal.

La police des médias sénégalais, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), la télévision Futurs médias (TFM) et la 2STV sont épinglés par l’Union européenne dans le cadre de la dernière présidentielle au Sénégal.

Il leur est reproché de ne pas avoir respecté les « principes d’équité et d’équilibre » lors de la couverture de la présidentielle de 2019 qui a permis au président Macky Sall de gagner un deuxième mandat.

La 2STV et la télévision Futurs Médias (Tfm) sont pointées du doigt pour avoir accordé plus de temps d’antenne et mieux couvert la coalition présidentielle « Benno Bokk Yakaar ».

Par conséquent, l’Union européenne a remarqué que plusieurs médias privés nationaux n’ont pas respecté les dispositions du Code électoral et ont diffusé des publicités politiques et propagandistes.

La police des médias a brillé pour son mutisme et par l’absence de sanctions contre les médias auteurs des violations.