Le président Macky Sall, n’a pas voté «Non» à la résolution adoptée par l’Organisation des Nations-Unies condamnant et luttant contre les violences faites à l’encontre des Lgbti (lesbiens, gays, bisexuels, transgenres).

Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, n’a pas suivi l’exemple des pays arabes (Qatar, Arabie Saoudite, Irak, Egypte, Bahrein) pour voter «Non» à la résolution adoptée par l’Organisation des Nations-Unies condamnant et luttant contre les violences faites à l’encontre des Lgbti (lesbiens, gays, bisexuels, transgenres).

L’information est donnée par le quotidien Les Echos.

Au total 27 pays, dont la plupart sont des pays d’Europe, d’Amérique Latine et du Pacifique, ont approuvé la résolution, 12 ont voté contre et 7 ont adopté une position neutre en s’abstenant de vote. C’est le cas du Sénégal.

Le Pakistan et la Chine ont également voté contre cette résolution. De même que le Nigéria, qui est d’ailleurs le seul pays africain à dire « Non » à cette résolution condamnant les violences liées à l’orientation sexuelle.

Cette résolution a pour objectif de faire évoluer la perception sociale des minorités sexuelles, de l’homosexualité, de la bisexualité et du transgenre.