La Russie s’apprête à démanteler cette année deux de ses missiles balistiques intercontinentaux de l’époque soviétique.

La Russie s’apprête à démanteler cette année deux de ses missiles balistiques intercontinentaux de l’époque soviétique – toujours considérés comme les plus puissants du monde.

Les ICBM R-36M2 sont communément connus sous le nom de SS-18 Satan dans les rapports de l’OTAN.

Deux missiles, actuellement stockés dans un complexe militaire dans l’Oural russe, doivent être détruits d’ici la fin novembre, a rapporté Interfax en citant un contrat pour leur démantèlement.

Les missiles – qui ont un poids à sec de 52 tonnes – seront démantelés pour être mis à la ferraille, car ils contiennent une grande quantité de matériaux précieux.

Chaque « Satan » contient au moins 1,2 kg d’or, quelque 19 kg d’argent, quelques grammes de platine ainsi que près de 6 tonnes de métaux ferreux et 20 tonnes de métaux non ferreux.

Le reste du missile – fibre de verre, plomberie en caoutchouc assortie et autres matériaux – est destiné à être recyclé et éliminé également.

Le démantèlement des deux missiles suivra la procédure prévue dans le traité américano-russe sur la réduction des armes stratégiques (New Start), le dernier accord de maîtrise des armements encore en vigueur.

L’accord doit expirer en 2021 et si Moscou a maintes fois exhorté Washington à discuter de sa prorogation, ce dernier n’a manifesté aucun intérêt à cet égard jusqu’à présent.

Les R-36M2 sont considérés comme les plus puissants parmi les ICBM, mais les armes redoutables sont déjà assez anciennes.

Les missiles vieillissants de l’ère soviétique devraient être remplacés par de nouvelles munitions RS-28 Sarmat qui ont déjà été testées avec succès.

Les missiles Sarmat seront capables d’emporter tout type de tête nucléaire, y compris le planeur hypersonique Avangard, adopté par l’armée russe à la fin de 2019.

Source : RT