Les footballeuses U20 Gabonaises ont été victimes d’attouchements en France.

Ignoble.

Récemment à Marseille pour jouer la Sud Ladies Cup – où elles ont encaissé 44 buts en cinq matchs -, les U20 gabonaises auraient vécu un véritable enfer.

En France, les jeunes gabonaises étaient privées de téléphones et de passeports. Régulièrement insultées, certaines d’entre elles ont même été abusées sexuellement par des dirigeants gabonais.

« Certaines ont joué avec des douleurs, d’autres étaient prêtes à mourir sur le terrain malgré le fait qu’on n’avait pas les moyens de lutter techniquement… On ne mérite pas ce mépris, et ce rejet » , a confié une joueuse à Freddhy Koula.

Ce dernier rapporte qu’à leur retour à Libreville, elles ont été logées dans un hôtel où elles ont dormi dans des conditions exécrables. « On a dû aller chercher des matelas à la fédération, et s’entasser dans une chambre à plusieurs » , raconte l’une d’elles.

Ce jeudi, les Panthères ont fait un sit-in à la FEGAFOOT. Son président Pierre-Alain Mounguengui a fini par les rencontrer en fin de journée, et leur a remis de l’argent afin qu’elles mangent et qu’elles puissent prendre le taxi.

Droits de la femme, réveillez-vous.

SoFoot