La plateforme « Aar li nu bokk » a mobilisé plusieurs centaines de manifestants pour protester contre les contrats pétroliers.

La plateforme « Aar li nu bokk » a tenu son rassemblement autorisé par le préfet de Dakar aux Allées du Centenaire où se sont rassemblés vendredi plusieurs centaines de manifestants.


Le leader de Pastef, Ousmane Sonko a annoncé vouloir pardonner à Macky Sall et à son frère Aliou Sall, ainsi qu’au ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye.

Mais à seulement deux conditions : d’abord, le rapatriement au pays des milliards du pétrole et du gaz et la renégociation de tous les contrats.

La deuxième condition exigée par Ousmane Sonko est que le président Sall prenne toutes les dispositions pour qu’il ne soit plus possible à deux ou trois personnes seulement de s’enfermer entre quatre murs pour signer des contrats à l’insu du peuple sénégalais.

 Selon lui, si le chef de l’Etat ne respecte pas ses directives, il sera traduit devant les hautes juridictions du pays pour « haute trahison ». 

Pour sa part, le rappeur Thiat de Y’en a marre demande au procureur d’arrêter Aliou Sall dans la mesure où il dispose de toutes les informations nécessaires pour s’autosaisir.

Les manifestants ont promis de remettre ça tous les vendredis, comme le font les Algériens depuis plusieurs mois déjà.